Qu’il s’agisse d’actions solidaires ou de démarches plus éthiques, durables et transparentes, la crise sanitaire a cristallisé nombre d’initiatives courageuses et généreuses de la part des entreprises, comme par exemple : Orange en gardant le lien avec les personnes fragiles via son site on-reste-ensemble.fr, la Maïf en remboursant ses clients, C’est qui le patron en reversant ses bénéfices à ceux qui en avaient besoin…

Cela s’appelle la benevolence.

Comme le souligne Patrick Mercier dans son livre, cette volonté de transformation des entreprises, d’un engagement plus fort et  concret dans la relation au consommateur était déjà amorcée dans le monde d’avant. Des marques comme Decathlon, Blablacar, Boulanger, Système U, Appart’City l’ont bien compris avec des actions concrètes !

En s’appuyant sur de nombreux exemples, avis d’experts et témoignages comme ceux de Jacques Séguéla, Frédéric Mazzella (Blablacar), Patrice Bégay (Bpifrance), Michel Mathieu (LCL) ou encore Emmanuel Vivier (HUB Institute) et Jean-Luc Chetrit (Union des marques), l’auteur décrit dans ce livre toutes les phases nécessaires pour parvenir à rendre sa marque et son entreprise benevolentes et s’inscrire dans une démarche d’avenir.

« The power of benevolence »  propose un nouveau modèle éclairant et inspirant, salutaire pour l’économie (et sa relance !), les entreprises et l’humain.

En vente à compter du 11 juin 2020 en librairies et via ce lien.