L’Office Manager, un impact croissant sur l’efficacité et la qualité de vie au travail

Si plusieurs appellations existent pour désigner sa fonction, telles que directeur des services généraux ou facility manager, l’office manager ne cesse de prendre du galon au sein des organisations. « C’est un poste central, précise même Heidi Loron, managing consultant chez Robert Walters. Le périmètre peut varier selon les structures mais c’est une fonction qui se distingue globalement par la polyvalence, la responsabilité et l’autonomie. »

Si le cœur du métier consiste à soutenir les collaborateurs aux prises avec les tâches administratives, il tend à s’enrichir régulièrement de nouvelles missions. Il peut désormais inclure des projets de communication interne, voire une dimension de
« happyness officer » à travers la création d’événements « team building ». Sans que la liste soit exhaustive. « Ce type de poste est en croissance et se trouve plus fréquemment dans les entreprises de taille moyenne car ces structures ont besoin de postes polyvalents qui agrègent plusieurs fonctions », précise Donald Rivard, également managing consultant chez Robert Walters.

En dépit de son titre officiel de « facility manager » , Franck Leroyer incarne bien le rôle central de cette fonction encore méconnue. Au sein de l’agence Change, il remplit une triple mission. D’abord créer des liens : « Je propose régulièrement des rendez-vous « Get together » sous la forme de petits déjeuners, de déjeuners ou d’activités, pour créer des moments de partage au sein de l’agence comme à l’extérieur. »

Il contribue aussi à l’amélioration de l’efficacité collective. « Pendant le confinement, nous avons mis en place WorkPlace et j’ai pris en charge l’animation de l’item Généralités pour diffuser de petits portraits de collaborateurs confinés, explique-t-il. Mon rôle a consisté à faire vivre cet outil pour favoriser son adoption. » Enfin, il contribue à la création de business en remplissant le rôle de « point d’entrée ».

Deux fois par mois en moyenne, il invite des personnes extérieures à présenter leurs innovations aux équipes de l’agence : « Cela peut être une expérience avec des casques de réalité virtuelle ou bien avec de nouveaux créateurs de cocktails que les collaborateurs de l’agence pourront ensuite faire chez eux. Le but est de transformer l’agence en hub de découvertes. »

Source: Strategies.fr