Face à la passivité totale de la Commission Européenne envers le gouvernement français, qui avait pourtant été sommé de faire cesser le massacre des cétacés dû à la pêche accidentelle, Sea Shepherd et son emblématique capitaine Paul Watson lancent une campagne choc sur les conséquences désastreuses de la pêche sur l’océan et sa faune marine.

En 50 ans, 90% des gros poissons et 70% des oiseaux marins ont disparu.
Une situation glaçante et désolante qui a pour responsable la pêche.

En effet, chaque jour, plus de 20 millions de km de filets de pêche sont posés dans l’océan, asphyxiant notre vie marine et la menaçant d’extinction.

C’est face à l’urgence de cette situation que l’association Sea Shepherd, accompagnée par son agence Brand Station, prend la parole pour faire prendre conscience de l’état critique de l’océan et encourager le public à agir avant qu’il ne soit trop tard.
La campagne, intitulée No-fishing.net, s’articule autour d’un site web d’un nouveau genre.

Une plateforme digitale immersive et interactive, comprenant un film grave narré par le capitaine Paul Watson sur le futur de notre océan et des espèces qui l’habitent, et sur laquelle le public a la possibilité de découvrir en temps réel des datas démontrant l’impact désastreux de la pêche ainsi que les actions de Sea Shepherd à travers le globe. Le site invite également le public à agir pour protéger l’océan grâce une mécanique de don inédite convertissant chaque don à l’association en longueurs de filets retirés de l’océan.