LEGO bannit les préjugés sexistes de ses jouets et de son marketing avec son opération  « Let’s get the world ready for girls ». Une nouvelle étude commandée par le groupe révèle que 74% des garçons contre 62% des filles pensent que certaines activités sont réservées aux filles, et d’autres aux garçons. Dans sa campagne, l’entreprise danoise met en lumière les préjugés implicites dans la manière dont les parents définissent la créativité différemment pour leurs fils et leurs filles. Afin de réduire ces stéréotypes sexistes ancrés dans la société, LEGO vise surtout à informer les parents. « Ce sont les filles, mais aussi et surtout les parents qu’il faut entraîner à cet exercice. À changer de mentalité, à cesser d’éduquer les enfants dans des stéréotypes. ». Dans cette logique, la marque ne catégorise plus les kits de briques en fonction du genre sur son site. Prenant conscience que les jouets sexués renforcent les généralisations, LEGO s’engage à rendre les jeux plus neutres en termes de genre. La marque ne se contente pas de répondre sur l’égalité des sexes mais espère aussi paver la voie vers un avenir plus progressif. 

https://www.youtube.com/watch?v=3TQ2FNA4rU8